NGAAWTO-ƊEE >> ..::|||| FIREFOX ||||::..

Yiylo.....Recherche

.::|| PODCASTS ||::..

Kassataya.com - Haala Yontii

.:|JAKKAA FULƁE|:. Inscription Jakkaa


JAKKAA FULƁE

* Ena waɗɗii








...:::|||SEŊORDE|||:::... Connexion


Huutoro innde maa walla waccoore maa ngam seŋaade e lowre ndee. So a alaa konte, aɗa waawi winnditaade.


Lowe Fulɓe e geese

Onon dariiɓe dadiiɓe ngam tabitinde pulaar e geese, oɗon njettaa njettoor mo alaa ɗo haaɗi! Ɓeydee darnde, yo Alla hokku-on nguurndam haa kaaɓon!


Yeewtere Mamma Muusaa Jaw e Pulaagu.com Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Dernière mise à jour : ( 26-12-2007 )
 

Ecrit par IBRAAHIIMA MALAL SAAR, le 25-12-2007 11:54

Pages vues : 12880    

Publié dans : Les News, Renndo


ImageMamma Muusaa Jaw woni binndunooɗo deftere "Les Otages ". Ko daarol ciimtoowol geɗe bonɗe ɗe ɓaleeɓe mbaɗanoo e Muritani e hitaande 1989. Deftere ndee winndaa ko e farayseere. Miɗo wuurta kala pullo e fuutaŋke yoo taro-nde sabu ko ndee deftere woni seede bonandeeji ɗii. Kaŋnko Mamma Muusa, eɗen mbiya-mo yo o jokku golle, o addana-en daari goɗɗi haa innde makko fusa galle, yaltoya hakkunde leyɗeele.

(les réponses en français sont précédés du symbole ♦ et en italique)



Pulaagu.com: Mamma Muusaa Jaw, pulaagu.com ena yettu-maa e ndee deftere nde mbinndu-ɗaa e boneeji baɗnooɗi Muritanie e hitaande 1989. Ko adii fof amin njiɗi anndude mo woni aan:
Mamma Muusaa Jaw: Njibinaa-mi ko e 1976 to Likseyba. Nehii-mi ko Muritani. Ko toon njaŋngu-mi e duɗe tokoose e hakunderɗe. Baaba am wonnoo mawɗo coorol jaynge kuuraa Sonelec. Min ɓuri wonde ko Rooso e Aksuus. Caggal ɗum, jokkoymi jaŋde to wuro Podoor e duɗal Alajji Baaba Njoŋngo, rewi heen to duɗal liisee Sayku Umar Fuutiiyu Taal. ko toon keɓ-mi BAC e hitaande 1995. Caggal ɗum mi jaŋngii safaruuji to duɗal jaaɓi haaɗtirde Seek Annta Joop haa keɓ-mi seedamfaagu jaŋde toownde ena wiyee Doctorat e 2003.  Hannde ko mi doktoor e diiwaan Kees (Senegaal).

♦ Miin komi moolizo mutritani najo nder Senegaal. Je suis né en 1976 à Leuxeïba. J'ai vécu en Mauritanie où j'ai fait mes études primaires et secondaires jusqu'en classe de 5 éme en 1990. Mon père était le chef du réseau électrique de la Sonelec. Nous avons vécu dans plusieurs villes surtout à Rosso et Akjoujt. J'ai continué mes étude à Podor au CEM El hadj Baba Ndiongue, puis au Lycéee El Hadj Oumar Foutiyou Tall (RTA) où j'ai obtenu mon bac D en 1995. Ensuite j'ai fait des études médicales à la faculté de Médecine et de Pharmacie de l'Université Cheikh Anta Diop où j'ai obtenu mon doctorat en 2003.
Maintenant  je suis médecin généraliste exerçant dans la région de Thiès.

Pulaagu.com: Mbele ko ndee woni deftere maa adannde?
Mamma Muusaa Jaw: Eey, ndee ko deftere am adannde kono miɗo winndatnoo seeɗa nde ngon-mi kurka. Miɗo eɓɓa winndude defte daari goɗɗe haa heen wootere ena wayi no gasii nih, kono mi heñaaki yaltinde tawo.

Oui, c'est mon premier livre, même si j'écrivais depuis mon plus jeune âge. Cependant j'ai d'autres projets de roman dont un, presque terminé. Je prends le temps de le faire bien.

Pulaagu.com: Hol ko addan-maa miijaade winndude deftere siiftoonde joljole 1989 ɗee?
Mamma Muusaa Jaw: joljole 1989 ɗee ko muusɗe-mi no feewi hono no muusiri Muritaninaaɓe ɓaleeɓe kala nih. E nder balɗe daɓɓe, haalpulaar'en njanaama Yano fewjaango gila ko ɓooyi, ngo laamu ngañam-leño Maawiyaa siyni. Mi yiyi dogɓe haa ndaɗi ko njeewtata e musiiba janɗo e maɓɓe to Nuwaasoot e Nuwaadibu. Mi yiyi ɓesnguuji no ɗawiraa kala ko njoginoo hade mum'en taccineede. Ko e hitaande 1990 galle amen yanaa, ɗum ko hitaande caggal joljole ɗee.

 Mi yiyi mette haa ko ɗoon haaɗata, mi waasii kala ko njoginoo-mi e nder balɗe haa keddoraa-mi tan ko comci ɗi ɓoornii-mi. Nde njottii-mi to nguron mooliiɓe to Dagana, wai-mi ko hono koyɗol nih. Kono nde tin-mi soldateeɓe waraaɓe, hay loototooɓe e maayo ena mbaree, nde tin-mi tiwaande dariinde e huɓɓinde ɓerɗe ɓaleeɓe e gure Fuuta, ɗum fof e dow yamiroore ummiinde e laamu; ndeen pellit-mi addude ceedtogol am feewde e taaniraaɓe men aroyooɓe jaŋngo...

Mi waawaa yejjitde golle laamu Senegaal, golle HCR [fedde daraniinde mooliiɓe] , caɗeele ɗe min ndañi e woowtude nguurdam kesam ɗam, mette keɓaaɗe e ɗooftaade kuuwle ɓittooje pawiiɗe e mooliiɓe... Hay gooto siiftoraani mooliiɓe ɓee sabu ko bonandeeji ɗii tan yimɓe ngoƴanoo. Ndee deftere ari ko ñawndude jejji baɗaaɗi gam teskee, jaŋngo waasa yejjiteede.

Les évènement d'avril 1989 en Mauritanie m'ont marqué dans ma chair comme tous les négromauritaniens, du jour au lendemain une vague de violence s'est abattue sur notre communauté halpulaaren alors qu'elle était programmée depuis longtemps par le gouvernement raciste de Maouya Ould Taya. J'ai vu des fuyards raconter les horreurs qu'ils ont vues à Nouakchott et Nouadhibou, j'ai vu des familles se faire dépouiller avant d'etre expulsées sans rien, sans dignité avant que cette repression ne s'abatte sur ma famille en 1990, presque un an après ces événements.

J'ai touché le fond, j'ai tout perdu du jour au lendemain n'ayant que les habits que je protais comme bien. J'ai cru rêver qund je me suis retrouvé dans le camp de réfugiés de Dagana. Mais quand j'ai appris les crimes commis contre les militaires négromauritaniens, quand j'ai vu des civiles se faire tuer simplement en se lavant dans le fleuve, quand j'ai appris l'état de siège avec les exactions associées dont était victimes les villages du sud sur ordre de la plus haute aurtorité du pays, j'ai décidé de témoigner pour les générations futures. J'ai voulu montrer l'impacte, l'influence  que cela a eu sur ma personnalité, sur mon évolution.

Je n'ai pas oublié le rôle du gouvernement sénégalais, celui du HCR, les difficultés rencontrées pour nous intégrer au Sénégal, les frustrations issues des contraintes imposées au réfugiées, leur avenir, leur lutte multiforme pour survivre.Les gens se sont focalisés sur les événements un temps avant de nous oublier, personne ne s'est jamais intéréssé au vécu des réfugiés pendant ces années. Avec ce livre, par devoir de mémoire, cette faille sera en partie couverte.

Pulaagu.com: E nder deftere maa ndee, hol ko woni heen goonga e hol ko woni heen conce mehe (fiction)
Mamma Muusaa Jaw: Deftere ndee ko daarol, ciimtol nguurndam am e nder galle amen, ngol naat-naattondir-mi e geɗe bonɗe leñol am yiyi. Ko e goonga tugnii-mi, woni heen conce mehe tan ko laawol ndew-mi e jaŋde am. Ko yoga e nguurndam e sehilaaɓe am ndenndin-mi ngam joopaade caɗeele ɗe ɓe ndañi e jaŋɗeele maɓɓe. Kadi, mi yiɗaano deftere ndee juuta haa wooroo.

Ce livre est un roman, un récit de mon vécu dans ma famille, un autobiographie que j'ai plongé dans le contexte du drame vécu par ma communauté. Toute la base est vraie. La fiction, si on peut le dire, c'est mon cursus universitaire, je n'ai pas fait des études de sciences économique et de gestion, mais j'ai des amis qui ont vécu c'est difficultés et j'ai voulu apporter ma pierre dans la dénonciation de leurs conditions d'étude, une hécatombe. D'autre part cela m'a permi de raccourcir le livre pour ne pas lasser les lecteurs qui seraient intéréssés par ce calvaire.

Pulaagu.com: Miɗo yiɗi anndude hol ko waɗi ndaar-ɗaa (raconter)  ngol daarol e yiytere cukalel biyeteengel You ngel?
Mamma Muusaa Jaw: You Fall ko sehil am, kaŋko e Karim. Deftere ndee ena hollira no joljole 1989 ɗee ndilliniri fittaandu am, hol no njiyratnoo-mi e hol no miijortonoo-mi. Yoga e miijoji njoginoo-mi oon sahaa nattii aamnaade hannde kono miɗo yenanaa tarooɓe deftere ndee maa paam no nguurdu-mi e mette e nder ɓesngu amen, miijooji caliiɗo ɗi njoginoo-mi gila e nde puɗɗii-mi ƴoƴde haa mbaɗtu-mi hakkille.

You Fall est mon ami d'enfance avec Karim. Ce livre montre l'impacte que les événements de 1989 ont eu sur ma personnalité, comment j'interprêtais les choses à mon niveau, comment je les analysais. C'est pourquoi j'ai été fidèle avec ma compréhension de l'époque et aujourd'hui, certaines idées que je me faisais deviennent utopiques. Je suis sûr que les lecteurs pourront suivre mon évolution depuis les frustrations dans ma famille,  mes analyses de révolté pubère jusqu'à l'âge de raison, de maturité.

Pulaagu.com: Kono aan e you hol ko nanndini-on e hol ko seerndi on?
Mamma Muusaa Jaw: Ko miin woni You ɗo o woni suka kecco haa e surgaagal makko ɗoo. Kono hannde, ñaaɗde makko e yiɗde makko hare seerndi min. Ko You baɗtuɗo hakkille oo ɓuri ɓadaade-mi, miijotooɗo woɗɓe, darantooɗo woɗɓe, kaɓantooɗo potal e goonga hakkunde aadeeji. E gasirde deftere ndee, o ɓeydiima wonde peertuɗo, kono haa jooni seerndi min ko miin ko to doktoraagal, kaŋko to faggudu.

Je suis You dans son enfance et son adolescence. Mais aujourd'hui, adulte, je ne partage plus ses idées de belliqueux, de rebelle. Rien ne nous sépare car je suis ce You qui a mûri, qui pense aux autres, qui se sacrifie pour les autres, qui se bat pour la justice et l'agalité entre les hommes. A la fin du livre, il est devenu plus réaliste. La petite différence restera entre le médecin et l'économiste.

Pulaagu.com: Hol no njiyru-ɗaa gartol moolinooɓe ɓee e leydi mum'en?
Mamma Muusaa Jaw: Weltanaade am banndi am en alaa ɗo haaɗi sabu mette janɗe e maɓɓe ɗee. Ñalnde ɓe keɓti kala ko ɓe ɗawanoo, ko ñalnde mawnde wonata! Kono tan, peerten gite men gila sukaaɓe men ronde caɗeele ɗe potɗen ittude jooni. Mi haalino e rajo RFI, ko puɗɗi-ɗen yiyde koo ena noddi dadogal men sabu en njiyi artunooɓe hakkunde 1992 e 2000 haa jooni keɓtaani leydi mum'en, ko ɗum ɓe nddiwranoo... Ɓuri bonde ko fitinaaji kuɓɓooji sahaa kala hakkunde maɓɓe e "musafariin" en e hardaneeɓe ɓe laamu Maawiiyaa hoɗnunoo e leyɗeele maɓɓe, hono to wuro Ŋawle. So ɗum ɓennii, waɗtam-boniiɓe en, wara-hoore en e leptooɓe haala mum en haalaa ko seeɗa e Ñalɗi Diisnondiral baɗnooɗi to Nuwaasoot (Journées Nationales de Concertaiton). Ɓaleeɓe Muritani mbaawaa hisde tawa eɓe nganndi nguurdam gooto e maɓɓae kala ɓuraani ɗam mbeewa! Ɓe mbaawaa hisde gaa-gaa eɓe ngandi safalɓe e hardaneeɓe ena mbaawi yantu de e maɓɓe, mbara-ɓe, ubba-ɓe ɗo mbelaa tawa alaa ɗo wulletee!

Eɗen inna beldital, yanaaɓe e njeenaari mum'en kono so en kaalaani haala waɗtam-boniiɓe, wayi ko hono eɗen  ngoppana sukaaɓe men gacce e mette nih. Laawol ena foti rewneede e waɗ-ɓe bonanndeeji sabu ñawooɓe hono ɗeen baɗe ena ngoodi e rennduo leyɗeele.

Ena foti kadi yuurneede, naattugol sukaaɓe mooliiɓe e nder duɗe sabu maɓɓe waasde jangude aarabeere. Kadi gartol ngol waɗata ko tawa jaŋde woɗɗoyii, ɗum ena waawi addude caɗeele e artuɓe jooni.On njaaraama

Je suis très content pour mes parents qui ont vécu ce calvaire, ces contraintes, ces humiliations, cette répression aveugle. Ce sera un grand jour pour eux si jamais ils retrouvent ce qu'ils ont perdu. Mais il faut être vigilant pour ne pas léguer à nos enfants un problème que nous nous aurions du régler définitivement pour éviter une répétition de l'histoire. Comme je l'ai dit sur les ondes de RFI, il y a des signes qui doivent nous tenir en alerte pour éviter toute précipitation car des réfugiés qui sont retournés volontairement entre 1992 et 2000, ne parviennent pas à retrouver leur terre, c'est à dire la raison de leur déportation. Pire, de plus en plus il y a des heurts entre ces populations et les musafarins et les haratines installés sur ces terres par l'ancien régime comme à Ngaolé tout récemment. Si le pouvoir ne montre pas la volonté de régler ce petit problème pour les premiers retours comment pourrait-il le faire pour les derniers? D'autre part, il y le problème des criminels, assassins et tortionnaires qui ont commis des actes de barbaries sans précédent et qui doivent être jugés. Les JNC ont survolé ce dossier, remis à plus tard alors qu'il consttitue un frein pour la cohésion sociale, un obstacle à l'unité nationale. Les négromauritaniens ne se sentiront jamais en sécurité s'ils savent que leur vie ne vaut pas celle d'une chèvre en Mauritainie, que les beïdanes et leurs esclaves peuvent les tuer, les enterrer où ils veuelent sans autres forme de procès.

E parlant de reconciliation nationale, de victimes et d'indemnité sans parler des acteurs auteurs de ces crimes, nous cautionnons ces crimes laissons à nos enfants une honte qui poursuivra leur lignée. La justice internationale est là pour ce genre de crime et nous ne devons pas laissr cette chance de faire triopher la justice là où elle est équitable pour tous.

D'un autre côté il y a l'intégration des enfants nés au sénégal qui n'ont pas appris l'arabe, ce qui peut les bloquer individuellement quand tout sera oublié, je ne parle même pas de la date du retour qui est une aberration pour les élèves, en pleine année scolaire.Merci.

Pulaagu.com: Mamma Muusaa Jaw, a jaaraama.

Yuɓɓini, roɓti, firi yeewtere ndee ko Ibraahiima SAAR (www.pulaagu.com)


   
Citer cet article sur votre site
Favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Articles similaires
Enregistrer sur del.icio.us

Tags : News, Dernières news, Yeewtere Mamma Muusaa Jaw e Pulaagu.comn Interview de Mama Moussa Diaw,


Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

   (0 vote)

 

Affiche 4 de 4 commentaires

Yaakaare men e laamu kesu nguu

Ecrit par: Ibraahiima Saar (Membre ) le 25-12-2007 14:32

Ko ɓosaa e Muritani gila Maawiiyaa yani ena heewi. Fotaani yaweede sabu ɓuriino ɗoo hittude! Ko e laawol wona e miijo am fayde e nanondiral, potal e jokkere enɗam hakkunde Muritaninaaɓe kala. Muritani ko leydi ndi heewaani yimɓe, seeɗa e ngalu irngu eleydi ndii ena waawi hokkude kala muritaninaajo no wuurdi. Woni fenaande ko jawdi keewnde ena ɓilii e juuɗe seeɗa, ɓurɓe heewde ɓee ena maaya heege e baasal!

 

» Signaler ce commentaire l'administrateur

Jokku golleyo musidd`o

Ecrit par: Saajo (Membre ) le 25-12-2007 23:55

A jaaraama e ndee deftere marnde fiira wonande kala yidd`o goonga e nund`al. Aroyay ñalaande nde 6alee6e e kala tooñaad`o he6tata goonga mum e tooñe wad`nge ngee. 
Ndee deftere e wano mayre ko gollal sellunagl wonande kala faalaad`o he6toyde goongaaji tooñaa6e.Taw si ndee he6oto ñannde goo e Pulaar wonande hono am mo anndaa binndol Faransiire so ko 6ale walla danewol? Firugol nde e Pulaar, pellet wontany defterdu men nduu 6eydaari ndi 6etotaako, nde wonnoo d`um ko ko meemi ndanka wonkiiji men. Yo Geno wonan en ballo...  
Mamma Muusaa Jaw, a jaaraama, 6eydu golle jokkindiraa, ngam golle maa ko nafoore, yo Geno jutnu bald`e maa haa haa6àa... 
Ibraahiima, wad`tugol yiidigal mon ngal e Pulaar nafii  
6e fahmataano ko winndaa koo, tawno a fulaali  
d`um... a jaaraama sanne yo NGAARI Leñol...

 

» Signaler ce commentaire l'administrateur

njettoor

Ecrit par: geelel kontee (Invit ) le 26-12-2007 00:37

njettoor fa'de giɗo leñol sabu golle paayodinɗe ɗe mbaɗ ɗaa hono nde ɗoo deftere;sabu won ko jogoraani yejjiteede e nguurndam;sabu ɓee waraaɓe e kala sahaa ina poti mawnineede e siiftoreede,sabu ko maayan ɓe leñol,hannde,jaŋngo golle mon ko min haalooɓe.Ɓiɓɓe amen e taniraaɓe am ko min saaktooɓe,e defte ko min winndooɓe sabu cuusal mon e caasal mon min ngonaa hersirooɓe.gaññeeje mon ko min juurotooɓe elaawol ngol perɗon ko min rewooɓe caggal min ngonaa yahtirooɓe;yewtere ngenndiire min ngonataa dey hulooɓe;min mbaasii on kono golle mon baɗle mon min mbaasaani;rewo e worgo haydara seeraai,ko ɓesngu ngootu pinal gootal fa'ndaare wootere mo fooɗaaki ɗum kay nuunɗaani miijo mum moƴƴaani;mo añii jam wondi ko feewaani ,yo yumma potal ajjanoo funeeɓe mum ko leelaani ...

 

» Signaler ce commentaire l'administrateur

bangkokthailand

Ecrit par: abdoulaaay mamadu lih (Invit ) le 26-12-2007 04:05

ngendiyangkoove legnol on njaaraama, amin tori geno ballal fayde e kala daraniizo wolde goonga, njokken golle ballal allah wozzaani wonande en, deftezee e jeewte mon, kadi e magooji mon ina coklaa, weltaare amen e mon ina mawni, njuulen mo wuuri, yoo wuur pulaar wuura vamtoove pulaar aamiini. 
abdulaay mamadu lih.

 

» Signaler ce commentaire l'administrateur

Affiche 4 de 4 commentaires



Ajouter votre commentaire
Nom
E-mail
Titre  
 
Commentaire
 
Caractres restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez rpondre la question:
FOH         I        
A      6    J U   MKA
DCE   LTA   31R      
B W    F      8   PAI
7I6           C      
   
   



mXcomment 1.0.7 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >

FACEBOOKNAAƁE ♥ ♥ ♥ YIƊƁE ♥ ♥ ♥ ♥PULAAGU.COM♥